À Propos

Une exposition immersive


Cet été, du 29 Juin au 1er Septembre, le Carré des Docks ouvre ses portes à Vincent Van Gogh pour une expérience immersive qui emmène le spectateur dans un voyage au cœur des toiles de l’artiste.

Cette réalisation est l’œuvre d’Annabelle Mauger et Julien Baron, qui ont collaboré à la création des spectacles de CATHEDRALE D’IMAGES aux Baux-de-Provence. Leur démarche, mettre la technologie au service de l’art en plongeant le spectateur au cœur de l’œuvre pour lui faire ressentir les émotions créatives de l’artiste.

Venez contempler cette matière précieuse que tous les peintres naturalistes cherchent à saisir pour mettre en scène la vie. Admirez la Nuit étoilée, les Iris et les Tournesols, plongez dans l’intimité de la Chambre de Vincent ou dans l’ambiance d’Auvers-sur-Oise et de ses champs de blé.

Une expérience au cœur des images portée par la musique de Saint- Saëns, Mozart, Bach, Delibes ou Satie.



IMAGINE VAN GOGH :  pour découvrir ou redécouvrir Vincent Van Gogh.




VAN GOGH présenté en « Image Totale »


Nous connaissons principalement l’image sous un aspect conformiste et strict qui se limite aux espaces et aux volumes : c’est l’image classique ou « écranique » (télévisuelle, d’ordinateur, cinématographique, de simple projection). Toutes ces formes rendent le spectateur passif, tant physiquement qu’intellectuellement.

Dans les années 1960, le cinéaste et photographe Albert Plécy, ami des grands Jean Lartigue et Robert Doisneau, lui-même président-fondateur de la célèbre association Les Gens d’images, eut l’idée d’orienter ses recherches pour parvenir à inventer un procédé de projection révolutionnaire. Examinant les techniques de prise de vue et de projection, Plécy ambitionne d’aboutir à une vision totale pour parvenir à noyer le spectateur… Car ce n’est plus lui qui regarde l’image ; c’est désormais l’image qui le regarde et qui l’attire, en lui imposant, dans l’admiration de l’Image Totale, de renoncer à ses habitudes de lecture.

Tout a réellement commencé en 1975, Albert Plécy ayant finalement retenu le site inexploité des gigantesques carrières abandonnées des Baux de Provence pour créer sa CATHEDRALE D’IMAGES et y inaugurer deux ans plus tard sa propre création audiovisuelle en Image Totale.

Ainsi naquit en 1977, au terme de deux années de recherches, de mises au point et d’installation, l’Image Totale de Plécy.

En cheminant, les spectateurs sont intégrés dans l’image. Cette immersion totale dans l’oeuvre est renforcée par la diffusion synchronisée d’une bande musicale sonore.

Ayant sélectionné les zones, les angles et les tailles de projection d’images, mais aussi déterminé un cheminement pour le spectateur « intégré et immergé » dans l’Image Totale, Plécy substituait à la notion de spectateur passif, assis dans un fauteuil et regardant une image sur un écran à celle du spectateur actif, introduit dans un univers d’images dans lequel il évolue à sa guise, en totale liberté. Par le choix de l’emplacement de dizaines de sources de projections visuelles et sonores destinées à projeter des images allant de 50 à 100 m2, voire plus, sur plus de 4000 m2 d’écrans naturels... en jouant sur la répartition des volumes, des arêtes, des angles, des parois et de l’ensemble des surfaces, Albert Plécy réalise une création artistique unique en son genre.





Le Havre, racine de l’Art Moderne


Le Havre, loin de renier son passé, s’affirme comme une ville de projets, une ville du XXIème siècle, touristique, culturelle, maritime, accueillante, dynamique et séduisante, fière d’avoir fêté en 2017 son 500ème anniversaire. Reconstruite sous l’égide d’Auguste Perret, Le Havre, fondée en 1517 par François 1er, consacrée Patrimoine Mondial de l’Humanité en 2005 pour la qualité et la modernité de son architecture a été de tout temps en avance sur son époque.

Depuis 2001, la Ville du Havre fait partie du réseau national des Villes et Pays d’art et d’histoire. L’équipe Ville d’Art et d’Histoire propose toute l’année un ensemble d’actions de médiation autour du patrimoine, conférences, expositions, visites, animations… L’occasion pour le public de découvrir le patrimoine de la ville reconstruite sous toutes ses facettes.

Berceau d’un impressionnisme qu’elle a vu naître, Le Havre déjà se distinguait. Monet et son « impression soleil levant » peint sur les quais du port lui ont ouvert les portes du panthéon de l’Art Moderne. Le Musée Malraux, de verre et d’acier, jeune quinquagénaire, peut s’enorgueillir d’ailleurs de posséder la 2ème collection de peintures impressionnistes de France après Orsay.

Mais le vent de la modernité qui souffla sur cette rive de l’estuaire à la fin du XIXème et au moment de la reconstruction, ne s’est nullement calmé. La Ville au-delà de ce périmètre classé des années 50, a permis à de grands noms de s’exprimer en toute liberté. Oscar Niemeyer, le bâtisseur de Brasilia, y a construit le Volcan, Maison de la Culture, « scène nationale », Jean Nouvel a signé les « bains des docks », complexe aquatique inspiré des thermes romains. Les Docks Vauban, anciens entrepôts de briques, de verre et de bois datant du XIXème ont pris des airs londoniens grâce au talent de Bernard Reichen, avec leurs commerces, restaurants et cinémas.

Le Carré des Docks, partenaire de l’événement « Un Eté au Havre »

Les festivités des 500 ans du Havre et de son port auront été un moment privilégié, avec le lancement d’un événement annuel « Un Eté au Havre » dont le directeur artistique est Jean Blaise. Zoom sur une installation apparue pour les 500 ans : la Catène, deux arches de conteneurs colorés qui devait rester 5 mois dans notre ville. Les Havrais ont décidé de la garder et d’en faire profiter les touristes. Une structure qui embellit notre ville et met en avant l’architecture.

Cette année, Le Carré des Docks accueille du 1er au 20 juin 2019 l’un des trois ateliers de préparation de l’œuvre d’Olivier Grossetête, constructions monumentales participatives en carton. 

Le Carré des Docks accueille Van Gogh

Inauguré fin 2016, avec pour vocation première de développer le tourisme d’affaires sur le territoire, le Carré des Docks Le Havre Normandie est un lieu d’échanges, de partage. Centre de congrès, parc-exposition, salle de spectacles, le Carré des Docks est un équipement réalisé par la Communauté urbaine Le Havre Seine Métropole et la Ville du Havre, qui a déjà accueilli près de 300 événements depuis son ouverture.

Idéalement situé en plein cœur métropolitain, dans un quartier en pleine métamorphose, à deux pas de la gare, du tramway, au carrefour du centre-ville, au centre d’un pôle culturel et de loisirs, et à quelques minutes de la plage, le Carré des Docks s’apprête à vivre à l’heure d’été avec « Imagine Van Gogh », une première !

Avec ses 1500 m2 de surface au sol et près de 20 mètres de hauteur disponible, le « Carré 2100 », transformé en « Cathédrale d’Images »sera l’écrin de l’exposition immersive Imagine Van Gogh.